Comment entretenir sa chaudière électrique ?

Comment entretenir sa chaudière électrique ?

Les chaudières électriques se répandent en masse dans les foyers français actuellement. Ce sont des modèles offrants une meilleure performance et une grande simplicité d’usage comparés à d’autres types de chaudières fonctionnant au fioul, gaz ou encore au bois. Qui plus est, la chaudière électrique ne requiert pas d’entretien régulier comme les autres modèles qu’on vient de citer qui sont soumis à la législation de 2009 obligeant un entretien annuel d’une chaudière. Cependant, il est toujours recommandé d’entreprendre des entretiens sur une chaudière électrique afin de prévenir les éventuels problèmes techniques.

L’entretien d’une chaudière électrique est-il vraiment nécessaire ?


Depuis juin 2009, une législation est apparue et rend obligatoire l’entretien annuel des chaudières à gaz, bois et fioul qui ont une puissance de 4 à 400 kW. Cette loi permet de pallier les risques d’intoxication due au monoxyde de carbone lors de la combustion de ces modèles. Les chaudières électriques, quant à eux, ne sont pas réglementées par ce décret. Mais bien que l’entretien soit facultatif, les chaudières électriques doivent quand même être révisées tous les ans, ne serait-ce que pour détartrer la machine. C’est nécessaire pour profiter d’une fonction optimale, mais aussi, pour vérifier les différentes installations électriques dans le logement.

Pour quelles raisons entretenir une chaudière électrique ?


La réponse est toute simple, l’entretien permet de faire fonctionner l’appareil de manière optimale et même, peut apporter une amélioration significative sur l’efficacité et sur la performance de la chaudière. C’est aussi un moyen de faire baisser la note de facture, car si l’efficacité énergétique de la chaudière est bien meilleure, la consommation électrique journalière sera moins importante. Et évidemment, l’entretien de la chaudière électrique permet d’éviter de remplacer l’appareil à cause d’un défaut de fonctionnement. C’est-à-dire que l’entretien annuel d’une chaudière contribue à prolonger sa longévité et éviter les différentes défaillances techniques qui peuvent survenir au moment où on s’attend le moins.

Quel est le principal problème d’une chaudière électrique ?


Pour une chaudière électrique, la formation de tartre est le principal inconvénient qui empêche le bon fonctionnement de l’appareil. En effet, l’accumulation de calcaire sous l’effet de la chaleur pollue la chaudière et enraye son mécanisme de fonctionnement et s’illustre avec quelques baisses de performance comme la froideur constante des radiateurs même avec un mode de chauffe élevé. Cette formation de tartre peut aussi affecter le débit d’eau chaude. Ces signes démontrent un entartrage de la chaudière, ce qui peut engendrer un surplus de consommation énergétique. Dans ces cas de figure, un entretien s’impose et est fortement recommandé afin de retrouver à nouveau la pleine puissance et le bon rendement de la chaudière.

Comment opérer l’entretien d’une chaudière électrique ?


L’entretien d’une chaudière électrique est plutôt simple par rapport à l’entretien d’une chaudière à gaz, fioul ou à combustible comme le bois. Dans un premier temps, il faut passer par la mise en examen (par un professionnel) de l’appareil afin de déterminer les éventuels problèmes en effectuant une inspection des pièces de l’installation une fois que la chaudière a été mise hors tension. Ensuite, l’expert va enchainer avec le nettoyage de chaque composant à l’intérieur comme à l’extérieur de la chaudière et par la même occasion, détartrer l’appareil. Et la dernière étape et la vérification du fonctionnement de la chaudière électrique pour déterminer s’il y a des pièces à changer ou à réparer. Il faut savoir qu’un certificat d’entretien sera remis par le professionnel contenant les détails des réglages et des vérifications effectuées sur la chaudière électrique.

À quel moment entreprendre un entretien d’une chaudière électrique ?


Comme nous l’avons mentionné un peu plus haut, une chaudière électrique n’entre pas dans la catégorie des chaudières qui requièrent un entretien obligatoire et annuel d’après la législation de 2009. Pour une chaudière électrique, l’entretien est facultatif, mais recommandé et cela, chaque année. La période pour effectuer cet entretien n’est pas réellement définie, mais il est plus préférable de le faire durant l’automne. C’est plus judicieux afin d’assurer une fonction optimale de la chaudière électrique pendant toute la durée de la période hivernale. Il y a juste un petit détail qu’il faut prendre en compte et c’est l’anticipation de la prise de rendez-vous avec un professionnel à l’avance. En effet, il est conseillé de fixer une date dès l’été et ainsi, éviter les délais rallongés, car la plupart de leur clientèle souhaite également faire l’entretien durant l’automne.

Chaudière électrique : combien coûte un entretien ?


Certains paramètres définissent le tarif d’un entretien d’une chaudière électrique comme le type de technologie de la chaudière. Par exemple, l’entretien d’une chaudière électrique à condensation ou encore ionique reviendra plus cher par rapport à l’entretien d’une chaudière électrique traditionnelle. De plus, il faut aussi prendre en compte les frais de déplacement de l’expert engagé, la disposition de l’installation et de la puissance de la chaudière électrique. Mais d’une manière générale, le prix de l’entretien de ce modèle de chaudière avoisine les 120 euros. Pour ceux qui ont choisi de souscrire à une clause d’entretien de chaudière électrique, le prix de départ est d’environ 90 euros par an.

Qui se charge des frais d’entretien d’une chaudière électrique : le propriétaire ou le locataire ?


Quand il s’agit d’un habitat en location, le sujet de l’entretien d’une chaudière, plus précisément, la question sur qui doit régler la note, prête souvent à confusion. Dans le cas d’un entretien, il y a quelques situations qui peuvent se présenter. Premièrement, et c’est le plus fréquent, c’est quand la chaudière en question est individuelle, c’est au locataire que les frais de l’entretien annuel reviennent. Puis, il y a le cas lié au bail de location et cela, c’est assez rare. Si dans le bail de location, il est écrit noir sur blanc que c’est au propriétaire de s’occuper des dépenses liées à l’entretien de la chaudière électrique ou encore, si les charges locatives prennent en compte les frais d’entretien, le locataire ne sera pas concerner par ces frais ou du moins, n’aura pas à payer des frais supplémentaires pour l’entretien de la chaudière électrique.